Améliorer l’audio des visioconférences

Amliorer laudio des visioconfrences

Les meilleurs conseils pour aider les services IT

« Pendant les visioconférences, nous passons notre temps à nous répéter, on ne nous entend pas. »

« Le client s'est plaint de bruits parasites qui l’empêchait de bien nous entendre. »

« J'ai écouté l'enregistrement de cette réunion et tout ce que j'ai pu entendre, c'est le son des manipulations de papier par les participants. »

Vous avez déjà entendu ça ? Le service informatique est souvent le premier informé si les utilisateurs estiment que le système de conférence ne fonctionne pas correctement. Parfois, la solution consiste à changer de système audio/vidéo. Mais ce n’est pas toujours le cas.  

Une technologie audio appropriée améliorera la qualité des visioconférences. Toutefois, ce n’est que lorsque la technologie sera utilisée correctement que les visioconférences deviendront moins gourmandes en support informatique et plus propices aux activités stratégiques.

Voici quelques astuces pour améliorer la qualité audio des visioconférences.

  1. Garder un niveau de bruit ambiant bas

Deux choses sont nécessaires pour garder des niveaux de bruit ambiant au minimum : des salles silencieuses et des participants sensibilisés. Commencez donc par évaluer vos salles de réunion. Inspectez toutes les pièces à différentes heures de la journée afin de détecter les nuisances potentielles. Par exemple, la pièce attenante à la cantine n’est probablement pas idéale pendant les heures de repas. Peut-être que cette pièce apparemment insonorisée dispose d'un système de climatisation particulièrement bruyant ? Et la rue attenante est-elle en travaux ? À l’issue de cette évaluation, vous pourrez offrir aux employés un environnement approprié pour des visioconférences avec un minimum de bruits de fond parasites.

  1. Assurez-vous d’avoir assez de micros pour tous les participants

Partager les microphones peut sembler un moyen facile de réduire les coûts. Mais, à l’usage, cela diminue notablement la qualité du son. Historiquement, la règle était : un microphone par personne. Maintenant, avec la technologie multicapsules, la règle est : un lobe de captation pour un ou deux participants.

Il faut éviter de réduire les coûts sur ce point précis. Investissez dans suffisamment de microphones, pour tout le monde et dans chaque salle.

  1. Assurez-vous que les microphones sont positionnés correctement

Les gens présument que s’il y a un microphone dans une pièce, il suffira à capter leur voix. Mais les microphones conçus pour capter la parole ont une directivité. Cela signifie qu'ils captent le son provenant d’un direction précise, en face d’eux de manière optimale.

Si un participant parle sur un côté du microphone, trop près du microphone ou dans le microphone de leur voisin, sa voix ne sera pas captée de manière optimale et perdra en intelligibilité. Éduquez donc les salariés et expliquez-leur que le microphone doit se trouver bien en face d’eux.

À moins que vous n'investissiez dans une technologie multicapsules permettant aux utilisateurs de se déplacer dans la salle et d'être entendus.

  1. Ne vous concentrez pas que sur la vidéo au point d’en oublier l’audio

En matière de technologie audiovisuelle, les entreprises consacrent souvent une part importante de leur budget à la vidéo et n’investissent finalement pas assez dans du matériel permettant de garantir un son de grande qualité.

Le gros problème avec cette approche réside dans le fait que vous pouvez avoir une conférence téléphonique sans vidéo ; dès que le son sera coupé, et à moins que toutes les personnes concernées parlent la langue des signes, la conférence téléphonique sera terminée. Si vous devez vous assurer qu'un élément de votre technologie de visioconférence fonctionnera de manière fiable, choisissez la partie la plus essentielle : l'audio.